Marathon de Paris 2012, mon baptême sur la distance.

Posted by on April 19, 2012
 

Photos de Sebastien Romaire

 

Avec la marathon de Paris 2012 je termine une cycle de competitions en programme pour les premiere quatre mois de l’année 2012: (1) 10km du 14eme, (2) 10km du 8eme, (3) 10km Foulee de Malakoff, (4) Les Foulées Charentonnaises (15 km), (5) Semi Marathon de Paris, (6) Marathon de Paris. Chacune de cette competition avait ca place dans mon plan d’entrainement marathon que j’ai debute à Naples le jour de Noel.

Le plan d’entrainement 

Il y a 2 ans j’avais acheté le bouquin “Mente & Maratona” de Luca Speciani (médecin de l’alimentation et marathonien de bon niveaux); écrit en italien il incluait un plan marathon de 16 semaines proposant des seance sur le quelle je n’avais jamais travaille: seance en côte, seance de fractionnée avec recuperation actif ou recuperation fatigante, repetition progressif sans recuperation, double seance journalière, etc …. cette approche si different m’avait fascine mais il y a 2 ans j’estimais de ne pas avoir le niveaux pour cette type d’entrainement et je n’avais meme pas l’envie de faire une marathon. C’est seul à la fin du 2011, avec mon inscription au Marathon de Paris 2012, que ce plan est retourne d’actualité n’ayant pas envie de suivre une autre plan telecharge par Internet.

Ce plan m’assurait une bonne entrainement pour un premiere marathon et répondait aussi à mon ambition de faire tomber dans la premiere partie de l’année mes record personnelle sur 10km et semi-marathon. Meme si le plan a été exigeant (4 entrainement CAP par semaine) je n’ai eu aucun soucis physique pendant, à part une douleur inguinale (juste une semaine avant le semi marathon de Paris) que mon médecin généraliste avait diagnostique comme une hernie mais qui s’est révélée une false alarm suite à une échographie. Le douleur avait une origine different que j’ai résolu en peut de temps.

L’alimentation et l’integration

Niveaux alimentation je n’ai pas change mes habitude alimentaire qui font partie de mon quotidien de runner (je suive le regime appelée “dietaGIFT” de Luca Speciani depuis 3 ans). J’ai apporte quelque changement que dans le dernière deux semaine suite à des exchange tres interessant avec Jean Christophe Savignoni. Le sujet de notre discussion s’est porte sur mes problème digestif pendant les entrainement et de ma peur d’en être conditionne aussi pendant la marathon. On a fait une review de mes aliments quotidien et il m’a fait noter que j’avais trop d’alimente riche en fibre, aliment tres important dans la vie quotidien mais cause de trouble digestif pendant un effort sportif. Jean Christophe m’a conseille d’abandonner le fibre à partir de deux semaine avant la competition. Avec cette conseil, le jour J cote digestion tout s’est bien passe. A une certaine moment de la preparation (les dernière 6 semaines) j’ai aussi commence à prendre de la spiruline comme intégrateur alimentaire et du BCAA; ce dernière je en prendais que à la fin des entrainement plus dur. Avec la charge des kilometre qui augmentait je voulais m’assurer une reprise muscular rapide pour éviter des blessure de fatigue.

La via crucis

Quelqu’un m’avais dit que il faudrait éviter le piège de partir trop vite et arriver tranquille au 30eme kilometre parce que c’était à partir de ce moment que il commençais le vrai marathon.

Et c’est ce que j’ai fait, car j’ai couru le premiere 15 borne à presque 4’40/km à la foie de 4’37/km (mon objectif). Quand Murphy s’est invite dans ma course peu avant le 15eme kilometre (inflammation du tendon à l’exterieur du genoux droite) abandonner est devenu tout de suite une option car il y avait encore beaucoup de kilometre à parcourir! Dans ce moment, j’ai pensé à tout le personne qui m’ont encourage dans ce dernière mois, ma famille, mes amis, Anna, la runnosphere; j’ai pensé au kilometre (750km) bouffe pour m’aligner sur la ligne de depart et me donner une bonne chance de réussite. Ca aurait été vraiment frustrant d’en finir apres moins d’une heur de course. J’ai donc decide de continuer en acceptant de courir dans les limite que mon corps m’imposais ce jour. Bref ca passe ou ca casse! Bref mon marathon, le vrai comme disais quelqu’un, venait de commencer plutôt avant que prévu.

Je me suis arrêté aux ravitaillement du 15eme et 20eme kilometre pour refroidir avec de l’eau le point douloureux; j’ai meme change la posture d’appuyé de mon pied droite pour avoir moins de douleur mais en contre balance mon ritme en a subit les consequences. Le target initial était de faire les 5km en 23’06 par contre, meme plus lent, j’avançais et ca me faisait plaisir par ce que je éloignais le spectre de l’abandon.

Avec mon inexperience, le manque de concentration et complice une journée froide j’ai fait aussi objet d’une déshydratation: le symptôme une mal de tete s’est installé à partir du 35eme kilometre. Meme si cette erreur je pouvais l’éviter (car pendant mes sortie longue j’avais travaille beaucoup l’aspet hydratation) je pense que c’était inevitable … c’est simplement la theorie de propagation des erreur! Dans le but de récupérer le genoux, j’ai neglige autre details de la course sur le quelle il faudrait rester concentré.

La déshydratation je l’ai paye plus cher que le genoux car m’a conduit droite dans le mur. J’ai mis 45′ pour terminer les dernière 7 km car la machine (tete et corps) s’était mis à tourner au minima! Tout tentative de me relancer de la part de mon ami Philippe, lièvre pour l’occasione sur le dernière 10 kilometre, aboutissent en un – Philippe ce n’est pas la peine, laisse tomber!  Aussi l’allegrie de Julien et Sebastien supporter sur les dernier kilometre m’ont pas reveille de la boulle dans la quelle j’étais tombé; cette photo prise par Julien au 34eme km en dit plus que tout mes mots!

Philippe me quittera juste quelque centaine de mètre avant la ligne d’arrive apres de m’avoir recommande de bien sourire avant le photographe car je venais de terminer mon premiere marathon. Heureux j’ai suivi la ligne blu pour les dernière mètre de course, j’étais en train d’entrée à plein droit à l’école du marathon!

Bilan

Le bilan sur l’ensemble de six competitions inclus dans mon plan est tres positif. J’ai battu mon record sur 10km en 38’33” (precedent record 39’18”), j’ai couru Les Foulee de Charenton(15km) à presque 15km/h avec un temps final de 1:00:31, j’ai battu mon record sur semi marathon en 1h25’44” (precedent record 1h28’37”) et j’ai terminé mon premiere marathon avec un temps respectable. Ce n’est pas le temps souhaite (3h15) mais j’ai confiance que avec plus d’experience le bon chrono arriveront par la suite. Le défi est lance!!!

Et maintenant

Je migre vers le triathlon pendant le prochaine mois, histoire de m’amuser avec mon vélo, et j’essayerais de bien terminer l’half Ironman de Gerardemer  en Septembre.  Je reprendrais l’école marathon probablement en autumn … donc à suivre!

Merci Anna pour ta patience de ce dernière mois!
Salvio

30 comments on “Marathon de Paris 2012, mon baptême sur la distance.”

  1. jp75018 says:

    Bravo pour ton premier marathon, les suivants seront (souvent) plus faciles.

    Vu tes chronos sur les distances plus courtes, tu devrais facilement faire moins de 3H15, puis ensuite accrocher les 3 heures.

    @+,

    JP

    1. jecoursparis says:

      Merci JP, je me donne comme target de m’améliorer de 10′ pour le prochaine marathon. Histoire de continuer à faire d’experience sans trop pousser :)

  2. Philippe says:

    Bravo Salvio !
    Je fier d’avoir assisté à tes grands débuts sur marathon. Tu tiens là ta course référence pour la suite !

    1. jecoursparis says:

      Merci encore Philippe, ton aide a été précieuse! et bien sure pour le futur je garderais cette chrono comme une reference.

  3. sebRom says:

    Bravo Salvio pour etre entré avec un très beau premier chrono dans le club des Marathoniens! Cette expérience te sera plus qu’utile pour aller encore plus loin et et réaliser tes rêves, j’en suis persuadé. Je suis heureux et fier d’avoir pu partager ce moment la, merci pour cela! Take care!

    1. jecoursparis says:

      Ca été tres cool de te retrouver sur le dernière kilometre et de refaire la course avec toi et Philippe au tour d’une pizza. Merci.

  4. runmygeek says:

    Bienvenue dans la famille des marathoniens. Le métier rentre, j’espère qu’on en fera un ensemble un jour !

    1. jecoursparis says:

      Merci David. J’ai encore de bon souvenir de ton arrivé l’an dernière sur le MDP … toi épuise par terre mais super content de ton resultat de moins de 3h. Je pense que cette jour en regardant ta perf le rêve de faire mon premiere marathon c’est installe en moi.

  5. Greg Runner says:

    Un grand bravo Salvio! Tu es fait preuve de courage et de détermination à couper le souffle! Courir plus de 25km avec un genou défectueux, il faut avoir un mental d’acier!
    Tu peux être fier, tu mérites largement ton statut de marathonien!

    1. jecoursparis says:

      Merci Greg! et encore bravo pour ta super perf … tu m’as confirme à nouveaux que je ne me suis pas trompe quand je t’ai inclus dans la black-list 😉

  6. Pascal R. says:

    Bravo Salvio!! bcp de record battu, et 3h37, c’est ca?, pour un 1ier Marathon… moi j’dis Respect!! tu as bcp appris ce jour là, et le prochain tu vas assurer!!!

    1. jecoursparis says:

      Merci Pascal, oui c’est 3h37. pour la prochaine j’espere ca ira beaucoup mieux.

  7. Sydoky says:

    Félicitations Salvio et bienvenue dans la famille des marathoniens ! Quel courage d’être allé jusqu’au bout malgré ta douleur dans le genou… Bonne continuation pour le triathlon, c’est sûr que le prochain marathon ne sera que meilleur :)

    1. jecoursparis says:

      Merci, j’ai bien cette famille! je ferais mon mieux pour y trouver une bon place :)

  8. Runonline says:

    Bravo Salvio ! Tu fais un chrono prometteur avec ce mal de genou pour un premier marathon.
    Paris n’est pas si facile que ça, bonne récup’ et au plaisir de revoir prochainement.

    1. jecoursparis says:

      Merci Fabrice, tu as raison Paris n’est pas si facile mais je la referais une jour! Il y a un envie de revanche 😉

  9. giao says:

    Un très grand bravo Salvio, tu confirmes avec cet excellent premier marathon tous tes chronos sur 10 km et semi.
    Un marathon est incertain tu me l’as dit toi-même la veille mais comme tu l’as fait déjà une fois, tu vas désormais pouvoir réduire le champ d’incertitude pour les prochains.
    Le suivant il va faire très mal, FORZA SAAALVIO !!!

  10. jecoursparis says:

    Merci Giao, pour la prochaine j’essayerais de terminer avant toi 😉

  11. Running Gou says:

    Bravo Salvio!

    Ton premier marathon n’a pas été une partie de plaisir. Tu es néanmoins pour toujours MARATHONIEN.

    Félicitations !

    1. jecoursparis says:

      Merci Running Gou, je suis un heureuse marathonien :)

  12. Luc says:

    Tu sembles souffrir sur la photo. Bravo pour ta persévérance et d’être aller dans ton abysse intérieur. Tu en ressortiras plus fort que jamais. Félicitations marathonien.

    1. jecoursparis says:

      Merci Luc, apres cette experience je suis encore plus accro à cette type de competition. J’espere vivement d’être plus fort pour le prochaine!

  13. Maya972 says:

    Avec beaucoup de retard, je ne lis ton CR que maintenant.
    Tu n”as rien laché et c’est ce qui compte ! Avec un tel temps sur un 1° marathon, tu as une belle marge de progression !! Chapeau !

  14. Cyril says:

    Après 3 semaines, je cherche les CR du MDP 2012, et là je tombe sur le tiens qui super. J’ai eu la même course que toi, et je vois même que je suis sur la photo derrière toi (N°12419). C’est incroyable, il y a 35000 partant en nous avons fait un bout de route ensemble.
    Félicitation pour ton 1er marathon.
    C’était également mon 1er, et même carrément ma 1 course. Je vois qu’avec ton temps en semi tu pourras largement faire -de 3h15 la prochaine fois.

    Peut-être à l’année prochaine…
    Cyril

    1. jecoursparis says:

      Ciao Cyril, j’espere que tu l’as fini en conditionne meilleur que le mien :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *